La tzigane

 

                                                        La tzigane 

 

 

Du désir tu apparus

Et dans ta taille la mer court

Un cortège d’oiseaux … des saisons

Et un murier ardent

*** 

En roses tu t’es dispersée

Sur le rivage berbère

Tu as cueilli l’écho, éclat dans tes mains

Tu l’as versé  vin sur le tourment des vagues

Lorsqu’elles se sont plaintes

Il fut, à l’ombre de tes cils, murmure

Du désir des champs et l’aveu des roseaux

*** 

Et avant l’éclosion des temps

Avant la délivrance des semences

Et avant les livres

Tu es montée au temple velouté

Tu as élucidé les symboles

Tu as lu les détails

De l’âge du génie

Et tu es revenue à l’amant maghrébin

Avec la femelle astrale

 ***

De mon étonnement

De l’écho des vagues dans tes cheveux tsiganes

Tu as tissé des chemins pour « Tyr » et « Hayfa »

Et d’autres pour «  Babylone »

Courant en barques d’amour

*** 

Tu as gravé le temps sur mes bras

Tu as hissé les voiles

Et tu m’as jeté

Dans  l‘arène des troubles

 

            ……………………………………………

Arabicpoèmes

 Accueil

……………………………………………………………..

Du recueil «  arbres tentant de voir »

Du poète  Abrougui  Abdessatar

Traduit par le Dr Othman ben Taleb

« Anthologie de la poésie tunisienne »tom1: page 18

 

voir     http://www.artabus.com/ 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.